Articles

Armenchik en concert

Armenchik, star de la chanson arménienne, sera pour la première fois en concert dans la région lyonnaise.

Ce concert de bienfaisance est donné au profit du fonctionnement du Centre National de la Mémoire Arménienne. Véritable centre de ressources documentaires et pédagogiques, le CNMA sera également le lieu d'expositions riches et variées, d'ateliers, de rencontres et de conférences, le tout au service de la préservation de la mémoire arménienne.

Les billets aux tarifs de 50, 60 et 90 € sont en vente dans les maisons de la culture arménienne de Décines et de Villeurbanne et au secrétariat de l'Eglise arménienne de Lyon. Renseignements au 04 78 49 42 97, au 06 11 24 65 14 et au 06 60 70 89 63.

Soirée "contes arméniens"

Vendredi 1er février à 19h30

Rencontre, lecture et signature avec Léon Ketcheyan

Contes arméniens « L'oiseau d'émeraude »
Collectés par Tigrane Navassardian, traduits et présentés par Léon Ketcheyan.

Le conte est un formidable véhicule des traditions et de l'histoire d'un peuple, car il nous renseigne abondamment sur l'époque et la région qu'il met en scène. Pour les Arméniens, plus que pour tout autre peuple, le conte est le gardien d'une mémoire, d'un temps révolu et d'une culture désormais disparue puisque déterritorialisée, après le génocide.

L'Arménie fut un très grand royaume, dominé par sa majestueuse montagne sacrée, l'Ararat. C'est au pied de cette montagne, vénérée depuis la Bible, que le folkloriste Tigrane Navassardian collecta les contes de ce recueil, au XIXe siècle, et les fixa à l'écrit. Puis le génocide mit fin à la société qui, depuis des siècles, créait et transmettait ces récits magnifiques et le mont Ararat et sa province devinrent turcs. Mais L'oiseau d'émeraude, Le poisson d'or, Les pommes de l'Immortalité et tant d'autres histoires continuèrent à être racontées en Arménie et en diaspora. Elles perpétuèrent l'humour, la vaillance des héros et des rois d'autrefois. Et aussi, comme il se doit, la cruauté des dragons et la beauté des princesses.

Léon Ketcheyan, spécialiste de la culture orale arménienne, fait vivre ces récits en français pour la plus grande joie des amateurs de contes, petits ou grands. Ce vendredi 1er février, à Décines, il viendra nous présenter ce magnifique ouvrage et nous faire voyager dans un autre temps, nous faire rire et nous faire rêver le temps d'une belle soirée.

Entrée libre. Verre de l'amitié à l'issue de la soirée.

Présentation des voeux

Toute l'équipe de la Maison de la Culture Arménienne de Décines vous souhaite une belle et heureuse année 2013, avec beaucoup de bonheur et de beaux projets.

Շնորհավոր Նոր Տարի 
եւ Սուրբ Ծնունդ


La Maison de la Culture Arménienne de Décines
a le plaisir de vous inviter 
à la présentation annuelle de ses vœux 
le samedi 19 janvier à 19 heures 30 
au Centre National de la Mémoire Arménienne 
au 32 rue du 24 avril 1915 à Décines.

En effet, l'année 2012 a vu l'achèvement de la construction de cet édifice, 2013 sera celle de la mise en route de ce formidable projet, unique, dont la Maison de la Culture est à l'origine. Nous sommes donc très fiers, après de longs mois d'un travail acharné, de vous adresser nos vœux au CNMA.

Comme chaque année, cette cérémonie des vœux donnera lieu à une réception en présence d'élus de la région, des représentants d'associations et d'organisations arméniennes, des adhérents et amis de la Maison de la Culture arménienne. Ce sera également l'occasion d'évoquer nos projets ainsi que ceux du Centre National de la Mémoire Arménienne et de remercier, une fois encore, nos généreux contributeurs et donateurs. Nous vous attendons nombreux à l'occasion de cette rencontre avec la communauté arménienne.


 

Le flatteur, comédie en arménien de Hagop Baronian


Théâtre en langue arménienne

Dimanche 18 novembre à 15h30
à l'Espace Tonkin à Villeurbanne

Le Flatteur
comédie de Hagop Baronian

Mise en scène par Simon Manakian
et joué par la troupe Hamaskaïne de Valence.

"Taté, 60 ans et son fils adoptif Arshag, 20 ans veulent épouser Sophie, jeune fille moderne de 20 ans. Mais celle-ci est amoureuse de Dikran.

Mr Hovsep a un procès en cours pour une dette qu'il n'a jamais contractée. Mais en réalité ils sont tous victimes des manigances de Babig, notre flatteur sympathique, qui leur a promis monts et merveilles... jusqu'au jour où la vérité éclate.

Babig trouvera-t-il une issue à cet impossible imbroglio ?"

Vous le saurez en venant assister à la représentation le dimanche 18 novembre à 15h30 à l'espace Tonkin, 7 avenue Salvador Allende à Villeurbanne (Tram T1 station Le Tonkin).

Tarifs : 15€ pour les plus de 18 ans,
             10€ pour les 10-18 ans
            et gratuit pour les moins de 10 ans.

Billets en vente le jour-même sur place
ou en prévente :

* à la Maison de la Culture Arménienne de Décines, 15 rue du 24 avril 1915, du lundi au vendredi de 9h à 17h30. Renseignements au 04 78 49 42 97.

* à la Maison de la Culture Arménienne de Villeurbanne 68 avenue Marcel Cerdan, du mardi au samedi de 9h à 17h, Tél. : 04 78 26 28 71.

* à l'Eglise de Lyon, 40 rue d'Arménie, auprès de Levon Arsanian, le vendredi de 14h à 17h. Tél. : 04 78 60 47 18.