Articles

Le flatteur, comédie en arménien de Hagop Baronian


Théâtre en langue arménienne

Dimanche 18 novembre à 15h30
à l'Espace Tonkin à Villeurbanne

Le Flatteur
comédie de Hagop Baronian

Mise en scène par Simon Manakian
et joué par la troupe Hamaskaïne de Valence.

"Taté, 60 ans et son fils adoptif Arshag, 20 ans veulent épouser Sophie, jeune fille moderne de 20 ans. Mais celle-ci est amoureuse de Dikran.

Mr Hovsep a un procès en cours pour une dette qu'il n'a jamais contractée. Mais en réalité ils sont tous victimes des manigances de Babig, notre flatteur sympathique, qui leur a promis monts et merveilles... jusqu'au jour où la vérité éclate.

Babig trouvera-t-il une issue à cet impossible imbroglio ?"

Vous le saurez en venant assister à la représentation le dimanche 18 novembre à 15h30 à l'espace Tonkin, 7 avenue Salvador Allende à Villeurbanne (Tram T1 station Le Tonkin).

Tarifs : 15€ pour les plus de 18 ans,
             10€ pour les 10-18 ans
            et gratuit pour les moins de 10 ans.

Billets en vente le jour-même sur place
ou en prévente :

* à la Maison de la Culture Arménienne de Décines, 15 rue du 24 avril 1915, du lundi au vendredi de 9h à 17h30. Renseignements au 04 78 49 42 97.

* à la Maison de la Culture Arménienne de Villeurbanne 68 avenue Marcel Cerdan, du mardi au samedi de 9h à 17h, Tél. : 04 78 26 28 71.

* à l'Eglise de Lyon, 40 rue d'Arménie, auprès de Levon Arsanian, le vendredi de 14h à 17h. Tél. : 04 78 60 47 18.

L'habit arménien de Jean-Jacques Rousseau

C'est une centaine de personnes qui a découvert samedi 29 septembre, après la projection du documentaire de Patrick Cazals, le manteau arménien de Jean-Jacques Rousseau. 
Ce manteau est l'oeuvre de Daniel Saadetian, tailleur spécialiste des costumes de théâtre et de chasse à cour. Les fourrures, à l'origine de la martre et du lapin, ont été remplacées par du synthétique pour des raisons de coût. Le reste est en laine et la robe intérieure en indienne.
Dans le film, nous avons suivi les étapes de sa fabrication pour le découvrir à la fin de la projection !

Merci à Patrick Cazals
et à Radio Arménie pour cette belle soirée !

Hommage à Missak Manouchian poète et résistant

PROJECTION, DISCUSSION ET LECTURE DE POÈMES

Le 19 octobre prochain, la Maison de la Culture Arménienne de Décines, en partenariat avec l'UCFAF et la Mairie de Vaulx en Velin, rend hommage à Missak Manouchian, héros de la Résistance, avec la projection du documentaire "Missak Manouchian, une esquisse de portrait" (52').

En compagnie du réalisateur Michel Ionascu, nous remonterons le temps. Dans ce documentaire, les témoignages des compagnons d'armes de Manouchian, Henri Karayan et Arsène Tchakarian notamment, apportent un éclairage nouveau sur la grandeur morale de cet homme et l'actualité de son combat. Passionné d'art et de culture, écartelé entre le réel et l'imaginaire, l'Histoire ne lui a pas laissé le temps d'être...lui-même.

A l'issue de la projection, une discussion aura lieu avec Michel Ionascu, le réalisateur, Alice Mavian, auteur de "Par delà les ténèbres", récit de son père Mihran Mavian, déporté et rescapé du "convoi des Tatoués" et le public.

Yasmine Ghazarian, metteur en scène et comédienne (elle a d'ailleurs joué dans le film de Robert Guédiguian "L'Armée du Crime"), lira des poèmes de Missak Manouchian au cours de la soirée.
MISSAK MANOUCHIAN, LE POÈTE RÉSISTANT

Le parcours de Manouchian impressionne : rescapé du génocide arménien, apatride, il avait choisi la France, pays des droits de l'Homme. Après la crise de 1929, il adhère au parti communiste mais aussi au HOC, le comité de secours pour l'Arménie, créé en 1921 par la République d'Arménie. Engagé en poésie, il traduit en arménien Verlaine, Rimbaud et Baudelaire et sa soif d'apprendre le conduit sur les bancs de la Sorbonne. Homme de conviction et de combat, en 1941, il entre en résistance, devient le responsable des Francs-Tireurs et Partisans de la région parisienne et anime un réseau d'une centaine de résistants communistes, la plupart étrangers, le réseau Manouchian. Trahi avec 23 autres de ses camarades, il est assassiné par les Allemands le 21 février 1944. Stigmatisés comme de vulgaires étrangers par la propagande nazie, dans l'Affiche rouge, nous nous souvenons aujourd'hui de ces hommes mais aussi à quel point les valeurs défendues par Manouchian sont plus que jamais d'actualité pour notre présent.


Cette soirée aura lieu au Cinéma Les Amphis, 12 rue Pierre Cot à Vaulx en Velin. (Bus C3 arrêt Vaulx en Velin La Grappinière)

Entrée libre. Verre de l'amitié à l'issue de la soirée.

 

Le manteau arménien de Jean-Jacques Rousseau

jjr-redimLa Maison de la Culture Arménienne, en partenariat avec Radio Arménie, a voulu rendre hommage à Jean-Jacques Rousseau à l'occasion du tricentenaire de sa naissance par le biais d'une entrée originale et peu connue : le manteau arménien qu'a revêtu le philosophe pendant plusieurs années de sa vie.
Cette manifestation se déroulera le samedi 29 septembre, à 19h, à l'espace Garbis Manoukian, à Lyon. La projection d'un documentaire sur "le manteau arménien de Jean-Jacques Rousseau" alimentera la discussion sur les raisons de ce choix vestimentaire insolite et la place de l'Orient dans les imaginaires du siècle des Lumières.
Nous aurons également le plaisir d'accueillir la réplique du manteau arménien, oeuvre d'un costumier parisien qui a réalisé son travail à partir des gravures et des peintures de l'époque.

Notre manifestation a obtenu le soutien de la Région Rhône-Alpes avec le Label Rousseau 2012. label-rousseauredimhttp://www.rhonealpes.fr/622-rousseau-2012.htm/