Articles

LE CALENDRIER ARMENIEN

CONFERENCE VENDREDI 17 JANVIER 20H30 A LA MCAD

Bonnes fêtes

La Maison de la Culture Arménienne de Décines

vous souhaite de joyeuses fêtes

et vous donne rendez-vous l'année prochaine.

Rendez-vous le vendredi 17 janvier à 20h30 à la MCAD pour une conférence sur l'histoire du calendrier arménien, présentée par Antoine Bedrossian. Une invitation à un voyage dans le temps et dans l'histoire, une occasion d'apprendre l'origine des appellations des jours de la semaine, des noms des mois et de l'ère moderne des Arméniens. 







Rencontres et dédicaces Les régions arméniennes de Hadjn, Ourfa et Kharpert à l'honneur

La Maison de la Culture Arménienne de Décines organise le samedi 23 novembre à 20h
 une soirée sur le thème des régions arméniennes de Hadjn, Ourfa et Kharpert

autour d'une rencontre avec trois auteurs qui viendront présenter et dédicacer leur ouvrage :

Mme Haïganouche Grkacharian

M. Ohvanesse Ekindjian

M. Edouard Mardirossian.

 

La soirée se terminera autour d'un verre de l'amitié. 

 

Mme Haiganouche Grkacharian raconte dans son livre l'histoire de ses parents tous deux originaires de Hadjn en Cilicie, ville théâtre de deux épisodes tragiques en 1909 et 1920, tout en se référant aux événements déjà gravés dans l'Histoire. Un témoignage bouleversant et enrichissant.

Pour ce témoignage sur les péripéties dramatiques dont la ville de Hadjn fut le théâtre en avril 1909, et celles notamment de mars à octobre 1920 qui se conclurent par la chute de la ville aux mains des kémalistes et le massacre de sa population civile de huit mille âmes, l'auteur s'est référé aux évènements déjà gravés dans l'histoire, ainsi qu'aux souvenirs de ses parents qui en étaient originaires depuis plusieurs générations.

Si deux épisodes tragiques survenus en onze ans sont suffisamment connus grâce aux récits de témoins oculaires et de missionnaires américains, comme par exemple, Rose Lambert présente sur place en 1909, et d'officiers français de l'Armée d'Orient présents en 1919-1921 en Cilicie, en particulier Paul du Véou et le colonel Edouard Brémond, l'extrême rareté des souvenirs personnels sur les sièges de Hadjn contribue à la valeur de ce témoignage.

L'essentiel en est constitué par les souvenirs, d'une part, de déportation des parents de l'auteur en juin 1915 et de leur marche d'un camp de tri et de concentration à l'autre à travers le désert syrien jusqu'à la ville de Rakka, qui devint le refuge providentiel jusqu'à la fin de la Première guerre mondiale, et, d'autre part, du second siège et de la chute de leur ville retrouvée en janvier 1919.

Edesse, ville de la haute Mésopotamie, fut longtemps peuplée de Syriaques et d'Arméniens. Considérée par les Croisés comme une seconde Jérusalem, elle devient la source du christianisme occidental. Les chrétiens de ce premier Etat latin d'Orient se retrouvent minoritaires après les combats et la dévastation en 1146. A la dislocation de l'Empire ottoman, Edesse, désormais appelée Ourfa, est un symbole des massacres hamidiens. M. Kemal force la France à renoncer à la Cilicie ; en 1924, les Arméniens et les Syriaques survivants doivent partir sans espoir de retour.
Premier dictionnaire encyclopédique en langue française de Kharpert et de sa région, cet ouvrage fera date dans l'étude des régions arméniennes. Particulièrement bien documenté, ce livre a fait l'objet de longues recherches et est enrichi de nombreuses photographies.

Cet ouvrage unique sur Kharpert a été écrit en mémoire aux parents de l'auteur, Meguerditch et Marguerite, qui étaient originaires de cette région de l'Arménie historique. Pour mieux connaître l'histoire et les lieux géographiques de cette province, mais aussi ses traditions, son folklore, son patrimoine, les personnages qui l'ont marquée de leur empreinte, le livre "Le monde de Kharpert" répond à la curiosité de ceux qui se passionnent à la culture arménienne. En effet, au delà de son aspect strictement régionaliste, cet ouvrage montre la force économique, culturelle et éducative de cette région, du temps où les Arméniens y habitaient en grand nombre, de la même manière où cette dynamique se trouvait aussi dans toutes les autres régions, à Erzeroum, dans le Vaspouragan, le Daron-Douroupéran ou en Arménie mineure.

Décembre à la MCAD

En décembre, la Maison de la Culture Arménienne de Décines vous propose deux événements exceptionnels : 

Samedi 14 septembre : journée européenne du patrimoine

JOURNÉE EUROPÉENNE DU PATRIMOINE

SAMEDI 14 SEPTEMBRE

La Maison de la Culture Arménienne de Décines, comme chaque année, participe aux Journées Européennes du Patrimoine. Cette année, en partenariat avec la Mairie de Décines et l'entreprise Gifrer & Barbezat, nous proposons la découverte des quartiers ouvriers de la Soie, du patrimoine de Décines et de l'histoire de la communauté arménienne de Décines au travers de visites guidées et commentées.

- Samedi à 10h et 15h, balade urbaine dans le Quartier de la Soie, sur les traces de la mémoire ouvrière et des évolutions du quartier, comme l'école de la Soie.

Rendez-vous devant l'église des Bruyères, 70, avenue Jean Jaurès.

- Samedi à 11h et 16h, visite commentée du quartier arménien.

La visite de 11h se termine par la visite de l'usine Gifrer & Barbezat. Rendez-vous à la Maison de la Culture Arménienne à 11h et à 16h.

Vous pouvez enchaîner la visite du quartier de la Soie avec celle du quartier arménien ou ne faire que l'une des deux, à votre guise.

- Samedi, visite exceptionnelle de l'entreprise Gifrer & Barbézat, dont le bâtiment a fêté son centenaire en 2012.

Visite uniquement le matin à 10h, 11h, 12h et 13h, sur inscription au 04 72 93 30 30.

Rendez-vous 10, rue Paul Bert.

- Et si vous souhaitez commencer ou terminer votre découverte du quartier arménien en dégustant des spécialités culinaires arméniennes, le Restaurant ARA vous accueille samedi 14 septembre pour le déjeuner. Restaurant ARA, 32 rue du 24 avril 1915.

Réservation obligatoire au 04 78 49 86 44.

A samedi !